Internationalisation de la French Tech

JPEG

Convaincu qu’il faut favoriser en France l’émergence de start-up à succès pour générer de la valeur économique et des emplois, le Gouvernement a créé l’Initiative French Tech fin 2013. Sa philosophie : s’appuyer sur les initiatives des membres de la French Tech eux-mêmes, mettre en valeur ce qui existe déjà, et créer un effet boule de neige.

L’internationalisation est un levier majeur de croissance pour la French Tech :

  • par le développement international des entreprises qui doivent rapidement s’imposer sur des marchés internationaux dans une compétition mondiale ;
  • par l’internationalisation de l’écosystème français en attirant en France des entrepreneurs, des talents et des investisseurs venus de partout dans le monde.

L’Initiative French Tech est une ambition partagée, impulsée par l’Etat mais portée et construite avec tous les acteurs. Les financements de l’Initiative French Tech dédiés aux accélérateurs (200M€) et à l’attractivité internationale (15M€) s’inscrivent dans le Programme d’investissements d’avenir à compter du 1er janvier 2015. Dans ce cadre, l’opérateur est la Caisse des dépôts qui s’appuie sur Bpifrance pour l’investissement dans les accélérateurs et sur Business France pour les investissements internationaux pour la promotion internationale.

Elle passe ainsi à la vitesse supérieure en 2015 pour structurer sa dimension internationale autour de trois piliers :

  1. L’émergence de French Tech Hub au sein de grandes métropoles internationales qui représentent des territoires majeurs de développement pour les start-up de la French Tech. Un « French Tech Hub » désignera, au sein de ces territoires internationaux, un « écosystème entrepreneurial » structuré pour y accélérer le développement des start-up françaises souhaitant s’y implanter et y renforcer l’attractivité de la French Tech auprès des entrepreneurs, investisseur ou média locaux. A l’instar de la démarche pour les « Métropoles French Tech », les « French Tech Hub » seront labellisés par l’Etat sur la base d’un projet répondant à un cahier des charges. Ces projets de French Tech Hub pourront s’appuyer largement sur un existant qu’il s’agira de renforcer et de structurer. Tous les détails sont disponibles dans la présentation et le cahier des charges.
  2. Le lancement de la Plateforme d’attractivité internationale de la French Tech. Ce programme est doté d’un budget global de 15 millions d’euros. Une place centrale est faite aux entrepreneurs et investisseurs de la French Tech (implantés en France ou à l’étranger) à qui il est proposé de s’engager pour promouvoir à l’international la French Tech, c’est à dire leur écosystème, et y attirer des entrepreneurs, des investisseurs en capital-risque, des talents ou des média influents, internationaux. Cet engagement se traduira par des opérations internationales dont la mise en œuvre sera confiée en règle générale à Business France, mais aussi, dans certains cas, à des acteurs privés souhaitant assurer l’organisation et qui pourront à ce titre prétendre à des subventions.

Téléchargez ici :

1. Présentation de la Stratégie d’attractivité internationale de la French Tech
2. Présentation de la Plateforme d’attractivité de la French Tech opérée par Business France
3. Appel à projets : organisation à l’international de manifestations de promotion de l’écosystème de start-up français.

3. Un « pack d’accueil », le French Tech Ticket, pour attirer des entrepreneurs étrangers à créer leur start-up en France. Ce pack d’accueil contient une bourse pour l’entrepreneur et un accompagnement pour son installation, un titre de séjour et une place en incubateur. Le French Tech Ticket été annoncé par le Président de la République dans le cadre du Conseil Supérieur de l’Attractivité et une première expérimentation sera lancée courant 2015, sous la forme d’un concours international.

Pour toutes questions, veuillez contacter Dr Mathieu Leporini.

Dernière modification : 28/06/2017

Haut de page