Entrevues artistes Français du Spotlight on French Jazz au TD international Jazz Festival 2016 de Vancouver

Entrevue Eve Risser

JPEG

Eve Risser est une artiste de jazz française qui tisse des collaborations très diverses. Cette année pour le Jazz Festival de Vancouver, elle était associée à la batteuse japonaise Yuko Oshima sous le nom de Donkey Monkey.

Consulat général de France à Vancouver - Comment avez-vous accueilli votre invitation au TD Vancouver Jazz Festival dans le cadre du Spotlight on French Jazz ?

Eve Risser - Nous étions très enthousiastes avec mon amie Yuko Oshima ! Nous avons beaucoup apprécié cette invitation et le concert parfaitement bien passé, nous avons été superbement bien accueillies !

Consulat général de France à Vancouver - Quelle est la différence entre le jazz français et le jazz canadien ?

Eve Risser - Aucune idée. J’espère que la musique n’a pas de frontière.

Consulat général de France à Vancouver - Quelle est la différence entre jouer en France et à l’étranger ?

Eve Risser - Il faut parler en anglais ! (rires)… Non mais ça dépend…. ça dépend des artistes. Par exemple, j’ai parfois l’impression de plaire davantage en Allemagne qu’en France. Peut-être parce que je viens de l’Est de la France ?

Consulat général de France à Vancouver - Un moment musical particulier lors de votre concert/passage à Vancouver dont vous vous souviendrez ?

Eve Risser - Oh oui ! Deux personnes ont lu un de nos poèmes avant le concert. C’était une première ! Ils ont lu en japonais et anglais, c’était très drôle et très convivial. Et nous avons beaucoup ri !

Consulat général de France à Vancouver - Est-ce que vous écrivez plutôt sur la route ou bien chez vous ?

Eve Risser - Chez moi. En général, avec Yuko, nous répétons pendant plusieurs jours avant de faire aboutir les compositions.

Consulat général de France à Vancouver - Parlez-nous de votre duo

Eve Risser - Nous nous sommes rencontrées il y a 11 ans à Strasbourg au conservatoire. Elle venait de la scène rock underground japonaise et moi de la musique classique contemporaine et du jazz.

Consulat général de France à Vancouver - Outre ce duo, quel serait un duo franco-canadien de rêve pour vous ?

Eve Risser - Pierre-Yves Martel de Montréal, j’adore ce musicien.

Consulat général de France à Vancouver - Quel sont vos projets à venir ? Tournée, enregistrement ?

Eve Risser - Au mois d’août j’enregistre mon grand tentet le White Desert orchestra, pour le label Clean Feed, il va sortir à l’automne. Cela va être un grand évènement pour nous car nous allons aller au London Jazz Festival de Londres, au Festival de Tampere Jazz Happening en Finlande, puis au Jazzfest Berlin ou encore au Sons d’Automne à Annecy etc…
Là pour cet été nous allons jouer en France à Cluny et Vague de Jazz mais aussi à Lisbonne au grand festival Jazz Em Augusto retransmis par la radio nationale là-bas. On est ravies.

Consulat général de France à Vancouver - Parlez-nous d’un festival de jazz français que vous avez aimé, ou vous aimeriez jouer.

Eve Risser - J’adore Météo Mulhouse Music Festival (j’y ai pas-mal joué), et Jazz Or Jazz (à Orléans), Jazz et Jazz d’or Strasbourg et plein d’autres, on est chanceux pour ça nous avons de beaux festivals qui tiennent debout c’est bien… Je croise les doigts pour que ça dure !

Consulat général de France à Vancouver - Quelle est votre expression française favorite ?

Eve Risser - « Je ne tiens pas un stand de crêpe !"

Consulat général de France à Vancouver - Quel est votre mot français favori ?

Eve Risser - Hahah quelle question c’est trop drôle ! « sushis » ! Plus sérieusement : je n’en sais rien du tout.

Retrouvez toute l’actualité d’Eve sur son site Internet http://www.everisser.com/

Entrevue Jacky Terrasson

Ecouter l’entrevue audio.

Entrevue Benoit Delbecq

Ecouter l’entrevue audio.

Dernière modification : 07/07/2016

Haut de page