Déclarations du porte-parole : 25/07/13

Au point de presse du 25 juillet 2013, le porte-parole a fait les déclarations et a répondu à la question suivante :

1 - Guinée - Aide humanitaire d’urgence

La France déplore les violences communautaires survenues la semaine dernière en Guinée, à N’Zérékoré et dans sa région, à l’origine d’une centaine de tués et de plus de deux cents blessés selon un dernier bilan.

Nous exprimons nos condoléances aux proches des victimes et notre solidarité au peuple guinéen. La France appelle les autorités à tout mettre en oeuvre pour que les auteurs des violences ne bénéficient d’aucune impunité et soient traduits en justice.

Pour faire face à l’urgence de la situation, la France a décidé d’apporter une aide médicale à l’hôpital de N’Zérékoré, vers lequel les blessés ont été évacués, sous la forme de deux tonnes de produits médicaux. Cette aide permettra d’apporter des soins à environ deux cents personnes. Elle sera acheminée le 26 juillet à destination de Conakry, puis de N’Zérékoré avec l’appui des autorités guinéennes et du comité international de la Croix-Rouge.


2 - Union européenne - Communication de la Commission sur les industries de défense (24 juillet 2013)

La France se félicite de la communication diffusée hier par la Commission, « Vers un secteur de la défense et de la sécurité plus compétitif et efficace ». Il s’agit d’une contribution substantielle à la réflexion sur le renforcement de la base industrielle et technologique de défense - qui constitue une nécessité pour assurer la crédibilité de la politique de sécurité et de défense commune.

Nous allons examiner cette communication en détail mais nous relevons d’ores et déjà parmi les nombreux aspects positifs la volonté de la Commission de participer à cet objectif, notamment par la mobilisation des PME et le soutien aux programmes de recherche et de développement, particulièrement lorsqu’ils ont un caractère dual, militaire et civilo-militaire.

Le document s’inscrit dans la perspective du conseil européen de décembre, consacré à la politique de sécurité et de défense commune. Cette échéance sera l’occasion pour les chefs d’État ou de gouvernement de fixer des orientations ambitieuses et concrètes dans trois domaines : les opérations, les capacités et le développement de l’industrie européenne de défense.

3 - Espagne


Q - Y a-t-il des victimes françaises de la catastrophe ferroviaire d’El Ferrol ?

R - Nous exprimons aux autorités espagnoles et aux proches des victimes toutes nos condoléances à la suite de cette effroyable catastrophe. M. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, vient d’adresser un message de solidarité à son homologue espagnol.

Nous sommes en contact permanent avec les autorités espagnoles et totalement mobilisés, tant à Paris que sur place, par l’intermédiaire de notre ambassade à Madrid et de notre consulat général à Bilbao.

A l’heure actuelle, aucun bilan définitif n’a été communiqué par les autorités espagnoles et l’identification des victimes est encore en cours. Aucune victime française ne nous a, à ce stade, été signalée.

Dernière modification : 25/07/2013

Haut de page