Déclarations du Porte-parole : 31 octobre 2013

Au point de presse du 31 octobre 2013, le porte-parole a fait les déclarations et a répondu aux questions suivantes :

1 - Déplacement de M. Thierry Repentin en Pologne (4 novembre 2013)

M. Thierry Repentin, ministre délégué chargé des affaires européennes, se rendra le 4 novembre à Varsovie pour y rencontrer son homologue polonais, M. Piotr Serafin.

Cet entretien sera l’occasion pour les ministres d’évoquer les résultats du Conseil européen des 24 et 25 octobre sur l’innovation et l’économie numérique, la mise en oeuvre des mesures en faveur de la croissance ainsi que l’approfondissement de l’Union économique et monétaire.

M. Repentin et son homologue feront le point sur la politique européenne de l’énergie et du climat, à la veille de la conférence sur le changement climatique qui se tiendra du 11 au 22 novembre à Varsovie, ainsi que sur la négociation du partenariat transatlantique avec les États-Unis. Ils aborderont également les questions liées à la politique européenne de voisinage, notamment le Partenariat oriental, à l’approche du sommet de Vilnius fin novembre. Ils discuteront du renforcement de l’Europe de la défense en vue du Conseil européen de décembre.

Sur le plan bilatéral, ils évoqueront les partenariats industriels entre nos deux pays, en particulier dans les domaines des transports et de l’énergie, ainsi que les perspectives de développement de nos relations commerciales.

Enfin, le ministre prononcera un discours sur le thème de l’avenir de l’Europe devant les étudiants du Collège d’Europe de Natolin, et visitera le site de l’usine d’Airbus military en Pologne.

2 - Algérie-Consultations du secrétaire général du ministère des affaires étrangères avec son homologue algérien à Paris (30 octobre 2013)

M. Pierre Sellal, secrétaire général du ministère des affaires étrangères, a reçu hier à Paris M. Noureddine Aouam, secrétaire général du Ministère des affaires étrangères algérien.

Ces consultations s’inscrivent dans un contexte de relance des relations avec l’Algérie engagée, en décembre 2012, par la visite d’Etat du président de la République à Alger. Elles ont permis de préparer les prochaines échéances bilatérales importantes : la visite à Paris du ministre algérien des affaires étrangères, M. Ramtane Lamamra le 13 novembre ; la première réunion, à Alger à la fin de l’année, du comité intergouvernemental de haut niveau qui sera présidée par les Premiers ministres.

Ces consultations ont été l’occasion de faire le bilan des progrès importants accomplis depuis la visite d’Etat dans de très nombreux secteurs, en particulier en matière de partenariat économique, de coopération agricole, ou encore d’énergie et de transport.

Comme l’avaient souhaité les deux présidents à Alger, une attention particulière a été portée à la jeunesse. Les projets discutés en décembre 2012 en matière de renforcement de l’insertion professionnelle des jeunes et de partenariat dans le domaine éducatif sont en bonne voie. Les quatre premiers Instituts d’enseignement supérieur technologique annoncés lors de la visite du président de la République ont effectué leur rentrée pédagogique en septembre. La réforme des programmes boursiers franco-algériens dans le domaine universitaire est également en cours et permettra de renforcer les échanges déjà très nombreux dans ce domaine.

D’autres sujets relatifs à la dimension humaine de nos relations ont par ailleurs fait l’objet d’avancées lors de ces consultations.

Ces discussions ont été enfin l’occasion d’évoquer avec l’Algérie les questions régionales et internationales, s’agissant en particulier de la coopération régionale et de la lutte contre le terrorisme.


3 - Tunisie : attentat avorté à Sousse et attentat déjoué à Monastir (30 octobre)

A la suite de l’attentat avorté à Sousse et de l’attentat déjoué à Monastir hier matin, la France rappelle sa condamnation du terrorisme sous toutes ses formes. Nous suivons attentivement la situation sécuritaire en Tunisie.

Nous exprimons notre solidarité avec le peuple et les autorités tunisiennes, alors qu’est engagé

un processus de dialogue national, que nous espérons voir aboutir prochainement par la finalisation du projet de Constitution et l’organisation des élections législatives et présidentielle.

Dans le contexte actuel, il est plus que jamais indispensable que toutes les forces politiques tunisiennes fassent preuve d’esprit de responsabilité pour parvenir à un compromis de sortie de crise.


4 - Processus de paix - colonisation

La France apporte son plein soutien à la poursuite des négociations en cours et à tous les gestes qui pourraient contribuer à leur succès. Elle salue, à cet égard, la décision courageuse prise par le Premier ministre B. Netanyahou de libérer 26 prisonniers palestiniens, conformément aux engagements pris lors de la reprise des négociations.

La France, qui appelle les parties à s’abstenir de tout geste qui pourrait nuire au processus de paix, condamne les approbations données par les autorités israéliennes en vue de la construction de nouveaux logements dans les colonies de Cisjordanie, incluant Jérusalem-Est.

Elle rappelle que la colonisation est illégale au regard du droit international, constitue un obstacle à une paix juste fondée sur la solution des deux Etats et alimente les tensions sur le terrain.

5 – Maroc


Q – Bonjour. Le Maroc a décidé le rappel en consultation de son ambassadeur à Alger. Quelle est votre réaction surtout que la France avait affirmé qu’elle est extrêmement favorable à tout ce qui peut apaiser les relations entre l’Algérie et le Maroc ?

R - C’est une décision qui relève des autorités marocaines.

Sur le fond, la France a toujours appelé de ses voeux un rapprochement entre le Maroc et l’Algérie.

Les nombreux défis que rencontrent les pays maghrébins rendent souhaitable une bonne coopération régionale afin de construite un Maghreb uni, stable et prospère.

6 – Agenda des ministres


Q - Vendredi étant férié, pouvons-nous avoir aujourd’hui les agendas des ministres de la semaine prochaine, même incomplets ?

R - Les agendas des ministres sont diffusés aujourd’hui


7 – Iran

Q - Le ministre iranien des Affaires étrangères est à Paris la semaine prochaine avant les discussions de Genève. Pouvez-vous nous dire si et quand il rencontrera L. Fabius ?

R - Le ministre recevra son homologue iranien le 5 novembre à l’occasion de son déplacement à Paris dans le cadre de la conférence générale de l’UNESCO.

8 – Cameroun

Q - Que pensez-vous de la décision de la Cour Suprême camerounaise de reporter l’audience de M. Atangana au 26 novembre ?

R - Nous prenons acte de la décision de la Cour Suprême de reporter l’audience au 26 novembre.

Nous restons très attentifs à la situation de notre compatriote, qui a été évoquée lors de l’entretien qu’ont eu le Président Biya et le Président de la République, le 30 janvier 2013, à l’Elysée.

Au titre de la protection consulaire, un agent du Consulat a assisté à l’audience du 29 octobre et il en sera de même le 26 novembre.

Des visites consulaires sont régulièrement rendues à M. Thierry Atangana sur son lieu de détention notamment pour s’assurer de ses conditions de santé.

Dernière modification : 31/10/2013

Haut de page