Comment les consommateurs peuvent-ils s’engager à travers leur consommation ?

Invitée par SFU Woodward , Sophie Dubuisson-Quellier, professeur de sociologie à Sciences Po tentera de répondre à cette question le 18 novembre au cours d’une conférence consacrée à la « consommation éthique ».

Jusqu’où les consommateurs-citoyens sont-ils prêts à aller dans leur engagement ? Ils peuvent boycotter certains produits et font l’effort d’acheter des produits « éthiques ». D’autres résistent, coûte que coûte aux campagnes de publicité offensives des multinationales.

Sophie Dubuisson-Quellier, professeur de sociologie à Sciences Po tentera de décrire les différentes stratégies déployées par les consommateurs avertis au cours d’une conférence sur la « consommation éthique » qui aura lieu le 18 novembre à Vancouver.


Conférence gratuite consacrée à « La consommatioon éthique » animée par Sophie Dubuisson-Quellier
- Date : lundi 18 Novembre 2013 à 19:00
- Lieu : Djavad Mowafaghian World Art Centre, Goldcorp Centre for the Arts, 149 West Hastings Street, Vancouver

JPEGSophie Dubuisson-Quellier enseigne la sociologie des marchés à Sciences Po. L’ex-diplômée de l’École des Mines de Paris a rejoint le Centre de Sociologie des Organisations de Sciences Po en 2003. Elle est actuellement Directrice de recherche au CNRS où elle dirige des travaux en sociologie économique qui portent sur la fabrique sociale du consommateur. Il s’agit de comprendre comment les conduites économiques des consommateurs sont progressivement façonnées à l’articulation des démarches des entreprises, de l’État et des mouvements sociaux.
Pour ce faire, elle conduit d’une part des travaux sur les entreprises, et plus généralement l’ensemble des professionnels du marché (designers, cabinets de conseil), afin de saisir comment ils élaborent des représentations des préférences des consommateurs pour définir et mettre en marché leur offre. D’autre part, elle mène des recherches sur la manière dont certains mouvements militants (commerce équitable, agriculture biologique, ONG environnementalistes, mouvements anti-publicitaires ou de consommation responsable), mobilisent les consommateurs pour leur fournir des moyens d’action à la fois dans les espaces marchands et politiques.

Enfin, elle étudie différentes politiques publiques qui cherchent à
gouverner les conduites des consommateurs, notamment les politiques publiques de consommation durable (projet d’affichage environnemental).

Dernière modification : 28/10/2013

Haut de page